Le parcours inspirant d’une élève

Marion nous a rejoint au Grade 2 Live-learning, après son bac L et une année de DNMADE en présentielle. Étant atteinte du syndrome autiste Asperger, sa formation DNMADE en présentielle était devenue compliquée à suivre. Pour continuer à se former dans le design, elle a opté pour une formation à distance.

MARION & L’ÉCOLE DE DESIGN LA FONTAINE :

Au départ, elle se posait énormément de questions avant de s’inscrire dans une école à distance. Son questionnement se portait sur le fonctionnement de la formation et se demandait comment il était possible de faire ses rendus à distance. Notamment, elle doutait qu’une formation entièrement en ligne puisse être de qualité. Finalement, elle fut surprise de l’accompagnement régulier et du sérieux de l’école de design La Fontaine. Mégane, conseillère pédagogique, lui a permis de surmonter certaines problématiques lors de sa formation, liées entre autres à son handicap (voir le replay ci-dessus pour connaître l’anecdote).

Lors de sa première année, elle a appris énormément de nouvelles notions, comme le côté professionnel du métier de Designer avec le suivi d’un cahier des charges pour ses projets. Elle fut aussi surprise de la bienveillance de l’équipe pédagogique, qui lui a permis de progresser et de prendre petit à petit confiance en elle.
Tout ce travail et cet accompagnement ont permis à Marion de révéler tout son potentiel en Grade 3, c’est-à-dire pendant sa dernière année de formation. Au fur et à mesure des mois qui passaient, elle s’est épanouie et s’est amusée dans des domaines qu’elle ne pensait possible.

En entrant à l’école, Marion envisageait de travailler dans le design graphique et l’illustration. Grâce aux différentes filières développées à l’école la Fontaine, elle a choisi de travailler le design graphique, mais également le design produit, qu’elle ne connaissait pas du tout auparavant ! Le design produit a été un réel coup de cœur, car elle peut à présent exprimer toute sa créativité avec l’utilisation de logiciels de modélisation 3D.

Marion a pu réaliser un stage, extrêmement enrichissant pour l’entreprise Hop Box, où elle a rempli diverses missions de design. Cette expérience professionnelle l’a confortée dans la voie qu’elle avait choisi.

Déjà en Grade 2, grâce au développement de ses compétences, des professionnels l’ont contactés avant même la fin de ses études pour travailler en tant que Designer. Un contact plein de promesses qui présage un belle avenir pour cette jeune diplômée en design graphique et DEMADE.

Marion Blanchaud – Guiness édition pour la St Patrick

Marion Blanchaud – Mockup couleurs pantone

Blanchaud Marion – Affiches Mars

BLANCHAUD Marion – Jeu des 7 familles, pixel art – Le seigneur des Annaux

Marion Blanchaud – Affiche traitant de l’écologie – Rendu final mockup

Marion Blanchaud – Rendu 2 Guiness

LES POINTS FORTS QUI ONT PERMIS À MARION DE SE DÉMARQUER LORS DE SON CURSUS :

La curiosité et le perfectionnisme de Marion a rythmé ses années d’études à l’école la Fontaine. Devenir designer demande du travail, et cette étudiante l’a bien compris ! Cette exigence lui a valu les félicitations de son jury lors de son oral de fin d’année. Mais qu’est-ce qui lui a valu autant d’éloges ?

Tout d’abord, c’est la technique qu’elle a apprise et qu’elle a peaufiné avec acharnement, même pendant les vacances scolaires. Pour avancer sur la bonne voix pour la création de chaque projet, elle n’hésitait pas faire des demandes de corrections, mais aussi parler avec les professeurs pour la conseiller sur les axes d’amélioration à apporter. Ces échanges constructifs et cette démarche proactive, lui ont permis de gagner un niveau qui force l’admiration de tout à chacun.

Dans un second temps, Marion a adopté LA bonne approche pour présenter ses projets de design. Grâce au projet développé en Grade 3 en cours de communication & marketing, elle a proposé un projet design, concret. En effet, elle a choisi de mêler ses deux passions  : l’espace et le design pour proposer une campagne d’affiches pour la Cité de l’Espace, située à Toulouse. Pour réaliser son projet, elle a analysé le secteur et l’environnement, ainsi que la clientèle de la Cité de l’Espace, afin de proposer des affiches cohérentes qui leur correspondent. Grâce à cela, elle a obtenu un entretien avec la chargée de communication de la Cité de l’Espace en visioconférence. Cet échange lui a permis d’obtenir de merveilleux conseils, pour encore perfectionner ses affiches qui correspondaient déjà parfaitement à l’identité de cette entreprise.

Forte de cette expérience, elle a confirmé que le design ne devait pas juste être beau, mais qu’il devait être aussi utile.

Pendant ses études, Marion n’a jamais perdu son objectif. Même si parfois ce fut difficile, elle n’a jamais rien lâché ! Aujourd’hui étant diplômée, le jury a estimé qu’elle avait toutes les capacités pour réussir et se lancer en freelance du haut de ses 21 ans.